Les airs du Khammouane

Ne trouvant pas de site hébergeant des sons, j'ai collé quelques photos sur les enregistrements.

On commence par le gong de bois.

 

 

Le matin, alors qu'il fait encore frais, on entend les gens qui pilent le riz. Ensuite, il sera tamisé, puis cuit à la vapeur.

 

 

Sur cette nouvelle vidéo, on entend la jungle qui s'éveille. La fin est un peu maladroite, mais il était impossible de ne pas évoquer le sujet.

 

 

Enfin, le chant du coucou local...
... qui, en fait ne serait pas un coucou mais un singe : le gibbon (merci Charly pour l'info). Quoi qu'il en soit, dans quelques années, il est vraissemblable que plus personne ne pourra le vérifier : au rythme actuel de la déforestation (vente d'essences précieuses en contrebande), il est malheureusement probable que ni coucou ni gibbons ne survivrons à Ban Vieng.

(Pour le Gibbon au lieu du coucou, meffiez vous de l'info : Charly est à la CREI, il pratique probablement la désinformation)


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site