Jour 6

 

Lever à 7h. J'ai les jambes de bois, mais je regrette déjà que ça finisse. Je lis les infos sur Sisimiut dans le Lonely Planet et revoie l'itinéraire de la journée sur la carte.
Je vois que c'est aujourd'hui l'étape la plus difficile de tout, avec un dénivelé de 300 m au départ.
Départ à 9h30, je suis au bas de la côte à 11h, comme prévu.

 

P1 : Dès le matin, fatigue et première attaque de mouches

 

Finalement, l'ascension est pentue mais facile sur un sentier bien marqué sans saules. J'y croise un couple de scouts danois, reflex et zoom autour du cou.
Les premières mouillères  n'apparaissent qu'une fois le plateau atteint. C'est dans ces mouillères que je recroise une poule lagopède, gênée par les mouches, défendant ses poussins.
Le long du ruisseau, un groupe d'américains me dépasse. Je m'arrête de 15 à 16h avant de quitter le torrent, pour manger et tenter une sieste. Mais les moustiques m'empêchent de fermer l'oeil. Je fais la descente pour arriver dans la vallée ou le sentier est plus ou moins absent, ou du moins ne suit pas vraiment les indications de la carte. Sans sac, tout serait facile, mais avec sac, le marcheur cherche à optimiser son itinéraire et tente de gagner le moindre mètre.

 

 

Mais je vois un homme faisant un jogging. La civilisation n'est donc plus très loin. L'itinéraire se complique avec des divergences entre le sentier et les indications de la carte, car en plus la progression a lieu dans un petit labyrinthe de mouillères et de ruisseaux. Le jogger repasse dans l'autre sens; je réussis à repérer son itinéraire et le suit.
L'arrivée sur Sisimiut est assez spectaculaire avec un brume épaisse sur la mer et un ciel qui commence à se faire nuageux. La température est ici relativement basse par rapport au reste de l'itinéraire et en particulier de Kangerlussuaq.Je passe près d'un lac qui semble servir de réserve d'eau, mais également de lavoir et de lieu d'entraînement à un club de plongée; des gens s'y baignent.
Je m'apprête à affronter courageusement le dernier tronçon noir du sentier, mais il s'agit simplement... d'une route.
Je plante la tente à 19h30 au camping.

P2 : La dernière vallée P3 : Arrivée sur Sisimiut

Retour à la page "Trek", Jour 1, Jour 2, Jour 3, Jour 4, Jour 5, Jour 6

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site